Voitures americaines: Comment trouver et importer votre voiture de collection...
Member Login

Recherche

Recherche Avancée

La marque de voitures américaines Cadillac fut créée en 1902 à Détroit par Henry M.Leland, un célèbre industriel de la mécanique de précision. Ce dernier naquit en 1843 dans le Vermont au sein d’une famille pauvre, dont le père était cocher. Depuis sa tendre jeunesse, il possédait une dextérité sans pareille et une imagination débordante. Lorsque la famille déménagea dans le Massachusetts à ses 12 ans, Henry ne tarda pas à trouver un emploi dans une usine de pièces détachées pour machine à tisser. Ce travail lui permit de mettre un premier pas dans l’univers de la mécanique de précision. Pendant la guerre de Sécession, il fut réquisitionné afin de travailler dans l’arsenal fédéral où il découvrit ce qui fut l’esprit de construction automobile, le concept d’interchangeabilité des pièces. Il continua par la suite sa carrière de mécanicien hors pair chez Colt, puis chez Brown & Sharpe où il apprit à jamais ce qu’est la perfection au niveau de la précision. Il s’installa ensuite à Détroit en 1890 avec toute sa famille.

Cadillac Company

Il y fonda sa première entreprise personnelle avec deux associés, le fabriquant de meuble Robert C.Faulconer et un ancien collègue dessinateur de machines-outils, Charles H.Norton. En effet, Cadillac n’est pas la première entreprise de son fondateur. Dans cette entreprise, ils y fabriquèrent toutes sortes de machines spécifiques pour tous les domaines professionnels. Après le départ de Norton, la société adopta le nom de L&F (Leland & Faulconer). La qualité incommensurable de leurs pièces ainsi que leur légendaire précision, font de cette compagnie, la plus sollicitée par les constructeurs de moyens de transport. C’est à partir de là qu’ils fabriquèrent des cardans de transmissions pour les bicyclettes de “Pope et Pierce”, des moteurs à vapeur pour la compagnie de Tramways de la ville de Détroit, ou encore des moteurs à pétrole pour les bateaux de Frank Dimmer. Leur première relation de travail avec le monde de l’automobile débuta en 1901 avec la Oldsmobile, dont ils rendirent silencieuse la boite à vitesse. Par la suite ils lui fabriquèrent son nouveau moteur monocylindre de 4 ch à la place des frères Dodge.
Leland étant très célèbre dans le milieu des affaires, William M.Murphy et Lemuel W.Bowen viennent lui demander conseil afin de liquider l’entreprise de construction automobile fondée en association avec Henry Ford, qui la déserta après des tensions relationnelles accrues avec le directoire.
Leland fut séduit à l’idée de pouvoir construire sa propre automobile en reprenant l’usine de ces derniers. C’est à partir de ce moment que commence véritablement l’histoire de notre marque. Leland mis en mouvement son équipe d’ingénieurs dirigée par Alanson P.Brush afin de créer sa nouvelle voiture, et pendant ce temps il conseilla aux deux associés de continuer leur activité. Le 22 aout 1902, la “Détroit Automobile Company” devint désormais la “Cadillac Automobile Company”. Le nom de cette dernière n’est pas anodin, elle vient saluer la mémoire du fondateur de la ville de Détroit, le Français Antoine de Lamothe-C. Henry ira jusqu’au bout de son idée en représentant le blason de la marque par les armoiries du sieur.

Voiture Cadillac  

La première Cadillac :

La première voiture Cadillac confectionnée par Leland et son équipe technique, fut une monocylindre à transmission planétaire ou aux roues par chaînes. Elle fut déclinée sur plusieurs séries jusqu’en 1908. A partir de 1905, il commença à insérer lentement un modèle à quatre cylindres. Il fallut attendre 1914 afin qu’un tel type de motorisation s’impose complètement pour toute la gamme avec le fameux “Type 30”. Chaque année amenait avec elle son lot d’améliorations technologiques supplémentaires sur les nouveaux véhicules, comme l’éclairage et l’allumage électrique en 1912. Un évènement majeur marque l’année 1909, la General Motors rachète la marque pour en faire sa division de voiture de luxe. L’histoire d’amour entre notre fameuse marque et le moteur V8 commença en 1914 grâce au nouvel ingénieur embauché par la marque, Mc Call White. Le succès de ne se fait pas attendre avec la première V8, qui fut d’ailleurs celle de l'état-major lors de la première guerre mondiale. Si elle débuta avec 70 ch, un vilebrequin mieux équilibré lui permit d’atteindre les 80 ch en 1924. La firme fit du V8 son moteur par excellence, mais elle n’hésita pas à le tromper pour un V12 ainsi qu’un V16 fort de 175 ch à partir de 1930. Ce dernier fut d’ailleurs un franc succès avec plus de 3250 exemplaires écoulé la première année. Avec cette Cadillac V16, la marque s’imposa comme le constructeur de voiture de grand luxe du marché.
Les années trente furent pour leur part marquées par les fameuses séries 60 et 70/75 avec leurs V8.
La seconde guerre mondiale sonna le glas pour la production des voitures civiles qui se transforma en fabrication de voitures blindées, de châssis pour canon ainsi que d’obusiers automoteurs. L’usine reprit sa conception d’automobiles à la fin des hostilités avec des modèles plutôt récurrents, mais avec tout de même des ébauches d’ailerons et des lignes plus acérées. Les ventes quant à elle, attendirent 1950 pour se remettre de la guerre, avec plus de 103 000 véhicules vendus pour ce millésime grâce à de nouveaux modèles comme la Cadillac série 61, la Cadillac séries 62 et 75.
En 1953, la marque produit une série spéciale du nom d’Eldorado sur le côté, concédée pour un prix équivalent à deux fois celui d’une voiture de série. Il n’en existe seulement 532 exemplaires, ce qui en fait un véritable trésor recherché par les collectionneurs. Les nouvelles limousines de la gamme furent les invitées d’honneurs de la maison blanche pendant les années 50.
La marque organisa la résurrection de la Cadillac Eldorado pour 1957, qui fut à présent équipée d’un V8 de 5,9L pour une puissance de 325ch. La vraie star de la série reste la Cadillac Eldorado Fleetwood de 1967, dont la vitesse de pointe dépassant les 200km/h, lui value d’être la plus puissante du marché de la voiture de luxe internationale. Par la suite, ce furent les Cadillac séries Calais et Deville qui se partagèrent la gamme des voitures normales de la marque avec des motorisations de plus en plus incroyables année après année. Cette folie de puissance démesurée commença à se soigner avec la crise pétrolière de 1973 et les normes antipollution désormais en vigueur.
C’est ainsi que tous les moteurs furent réduits à 7,0L et qu’une petite voiture de la marque du nom de Cimarron a vu le jour. En 1987, la marque confit à Pininfarina la mission de carrosser son cabriolet Allante. Malgré cet investissement, cela ne permettra pas au modèle de s’afficher comme un raté pour la marque, n’effrayant nullement Jaguar et Mercedes. La firme rattrapa directement le coup avec l’arrivée d’autres voitures telles que la Catera, la BLS, la STS, et la DTS. Sa gamme actuelle se compose désormais de nouveaux véhicules bien différents comme le fameux ATS, le SRX Crossover, le puissant Pick up Escalade ou bien la série V.
Depuis plus d’un siècle, la marque a su faire briller l’histoire de l’automobile de luxe américaine en lui apportant ses plus belles notes de prestige, avec des bolides haut de gamme très performants et dont le design intègre de façon parfaite l’équipement moderne à la pointe de la technologie.
Pour faire une voiture, il faut bien plus qu’un simple moteur, quatre roues et une carrosserie, il faut également une précision chirurgicale ainsi qu’un savoir-faire incroyable et une passion démesurée pour la mécanique. L’ensemble de ces termes résume à l’exactitude ce que représente une Cadillac aux yeux de l’univers automobile de luxe.  

Pour en savoir plus :

Découvrez la marque Buick.

Découvrez la marque Chevrolet.

Découvrez la Chrysler Grand Voyager.

Si Vous avez déjà un compte, veuillez vous identifier.

Bienvenue ,

S'il vous plait sélectionner la page de profil de voiture que vous souhaitez consulter