Voitures americaines: Comment trouver et importer votre voiture de collection...
Member Login

Recherche

Recherche Avancée

L'histoire de la Ford Mustang Cabriolet

La “Ford Mustang Cabriolet” est une version découverte de la Mustang produite par la compagnie automobile Ford. Cette voiture fut créée par le célèbre Lee Iacocca en 1964, alors directeur du groupe. Elle fut conçue dans l’objectif de devenir la Volkswagen des Etats-Unis et surtout, dans le but de redorer l’image de la Ford Motor Company. Après plusieurs études de marché, elle est enfin fabriquée sur la base de la Ford Falcon afin de réduire les coûts de production au maximum. Avec son gabarit et sa motorisation, elle vient tout d’abord s’installer dans la catégorie des Pony-Car, où elle concurrence la fameuse Plymouth Barracuda. Lors de sa première version, elle est proposée seulement en coupé hardtop (toit rigide) ou en cabriolet. Cette dernière version est très intéressante et va évoluer tout au long de son histoire sous différentes déclinaisons particulières jus-qu’aujourd’hui.

L'aspect extérieur de la Ford Mustang Cabriolet:

Pour sa première version de 1964 ½, elle présente un capot lisse, avec les lettres FORD en chrome à son extrémité avant. La calandre placée juste en dessous, est garnie de l’étalon de la marque encadré et maintenu par quatre tiges en chrome. De chaque côté, on peut observer les feux d’éclairage qui viennent se loger à l’extrémité des ailes. Ces dernières sont plutôt discrètes avec leur configuration anguleuse. Pour se conformer aux normes sécuritaire en vigueur dans le continent américain, la firme ajoute un long pare-chocs chromé, se finissant sur les parties latérales. Les flancs obtiennent une traînée ainsi qu’une pièce et un bas de caisse en chrome, ce qui optimise l’effet aérodynamique de la ‘Stang. L’arrière est pour sa part, doté d’une double série de trois feux de stop verticales, d’un pare-chocs en chrome et d’une malle très sobre. L’habitacle est composé d’un pare-brise ainsi que d’une petite lunette latérale avant fixes. Quant à la vitre, elle s’ouvre de façon manuelle avec une manivelle depuis l’intérieur de la portière. La capote de cette “Ford Mustang Cabriolet” est fabriquée en toile et comprend la lunette arrière en plastique du véhicule et l’autre complémentaire à la partie latérale. Son système électrique est contrôlé à l’aide d’un bouton placé sur le tableau de bord. Pour cette première année de production, les ventes s’élèvent à 101 945 exemplaires. L’année suivante on ne déplore que la disparition de l’encadrement de l’étalon à l’avant et le fait que les ventes descendent à 72 119 exemplaires. Pour 1967-68, les unités écoulées s’estiment à seulement 70 184, à cause de la sortie de la “Chevrolet Camaro” à la fin de 1966. Pour le millésime de 1969, la “Ford Mustang Cabriolet” obtient une nouvelle prise d’air inversée sur son capot. L’année qui suit, les phares du panneau avant sont placés sur la calandre même. La poupe arrière est désormais lisse, avec un éclairage en retrait. Il n’y aura que 22 419 véhicules vendus pour ces deux années. Le modèle est quelque peu redessiné en 1971 et présente dès maintenant, une allure plus sportive grâce à son nouveau museau. Les phares additionnels restent aux extrémités de la calandre, à l’inverse des feux d’éclairage qui retrouvent leur place au bout des ailes. Quant à ceux de l’arrière, ils prennent une forme de trapèze et sont portés par un support longitudinal. En à peine trois ans consécutifs, la compagnie n’écoule que 24 095 exemplaires. La crise pétrolière de 1973 sonne le glas pour la “Ford Mustang Cabriolet” qui n’est désormais plus fabriquée. Il faut attendre toute une décennie pour revoir des cabriolets au catalogue. Ces derniers sont bien différents de ceux d’origine avec leur calandre en “coupe-frites”, leurs phares disposés individuellement dans une loge trapézoïdale ainsi que la capote, qui est dorénavant manuelle. En 1987, la ‘Stang subit un nouveau lifting, avec la diminution drastique de la calandre et le remplacement des phares par d’autres, beaucoup plus classiques. La partie arrière subit également ce renouveau de mauvais goût. Jusqu’en 1993, on dénombre un total de 284 727 unités de la “Ford Mustang Cabriolet” vendues lors de la troisième génération. Pour la prochaîne version, Ford continue de proposer un modèle qui singe celui de base, avec ses formes anguleuses modernes et dont le charisme n’arrive pas à la cheville de la première génération. Près de 300 000 unités seront vendues pour la décennie, dotées d’une capote en vinyle soit noir, blanc ou marron.


La nouvelle ère de la Ford Mustang Cabriolet:

Ford redonne toutes ses lettres de noblesse au bolide à partir de 2004. Elle retrouve dès lors un design proche de celui d’origine avec son look plus agressif, dut au capot légèrement incliné vers le bas ainsi que par la prise d’air fonctionnelle sur les flancs. Quant à l’arrière, il reçoit un aileron à l’extrémité de la malle et un panneau lissé. La capote électrique revient à la mode en matière toile ou vinyle. Des versions mieux dessinées et plus musclées sont préparées par Shelby, Roush et Saleen. Il propose des cabriolets sur-vitaminées pour le plaisir des amateurs de sensations fortes.

La “Ford Mustang Cabriolet” atteint l’apogée de son style lors de la sixième génération, commencée à partir de 2014. La face avant ressemble à un requin féroce avec son capot plongeant sur lequel sont disposées plusieurs écopes. De plus, le regard des feux d’éclairage est froncé, ainsi que ceux des antibrouillards juste en dessous. La calandre obtient une forme rectangulaire avec l’étalon de la marque en son centre. Juste en dessous, l’effet est appuyé par une nouvelle grille et des phares additionnels circulaires. Sur les flancs, la carrosserie est garnie de deux longues traînées. La poupe arrière propose pour sa part, un petit becquet à l’extrémité de sa malle et un panneau quelque peu destructuré avec une quadruple sortie d’échappement. Afin de confiner la voiture, cette nouvelle Mustang dispose d’une capote incroyable, permettant une isolation phonique de qualité grâce à sa triple épaisseur. L’ouverture se fait de façon électrique seulement après avoir effectué un déverrouillage manuel. Quant à la fermeture, elle se fait par l’intermédiaire d’un bouton placé sous le plafonnier, qui ne marche qu’à l’arrêt du véhicule.

La “Ford Mustang Cabriolet” est mythique pour sa qualité incroyable tout au long de son histoire, pour son style raffiné à ses débuts et de nos jours ainsi que pour la configuration bien peaufinée de la capote adaptée à l’habitacle.  

LIRE PLUS

LIRE MOINS

Si Vous avez déjà un compte, veuillez vous identifier.

Bienvenue ,

S'il vous plait sélectionner la page de profil de voiture que vous souhaitez consulter