Voitures americaines: Comment trouver et importer votre voiture de collection...
Member Login
1965 Dodge Coronet 426 Hemi
Dodge Coronet 426 Hemi 1965

PDSF de départ

Test

MPG Estimé

Test

N/A

Voitures américaines :

Dodge Coronet 426-S 1965


La Dodge Coronet 426-S est une voiture de sport fabriquée par la division Dodge de la compagnie automobile Chrysler entre 1965 et 1970. Elle fut conçue afin de proposer une version plus performante du modèle de base, et ainsi investir le marché des Muscle-Cars. Elle appartient à la fameuse ligne Coronet, comme son nom l’indique, lancée à partir de 1949. C’était la base une grosse berline qui évolua tout d’abord sous quatre générations différentes, avant de changer de type de carrosserie dès 1965. Plusieurs versions existaient dans l’objectif de proposer un large choix aux amateurs. La plus célèbre et impressionnante d’entre-elles, est incontestablement la monstrueuse Coronet 426-S. Celle-ci présente une face avant élégante avec un capot lisse et des ailes munies de petits ailerons. Son panneau est formé d’une jolie calandre chromée, dont le grillage se fait par l’intermédiaire de fines lames verticales parallèles. Des feux de gabarit et d’éclairage y sont ajoutés de part et d’autre ainsi qu’un pare-chocs avec deux supports verticaux. Les flancs sont quant à eux très épurés dans l’ensemble. On peut y remarquer seulement un sillon sur la partie supérieure ainsi qu’un bas de caisse chromé. La poupe de cette Dodge Coronet 426-S suit le même schéma prescrit par le pont avant avec sa malle très lisse, son pare-chocs en chrome et ses feux de stop rectangulaires à la pointe des ailes. Son design intérieur est particulièrement bien réalisé avec son allure luxueuse et sportive à la fois. La sellerie se traduit par une banquette à l’arrière et deux sièges individuels à l’avant, séparés par une console centrale. Son volant Coronet 426-S est sécurisé par deux branches et un double-cerclage. Quant à sa planche de bord, elle s’agence de gauche à droite par le trou de serrure de démarrage, puis par un cadran rectangulaire indiquant la vitesse, le niveau d’essence et la température du moteur. Sur la partie droite, on a tout d’abord le lecteur radio avec des boutons de contrôle ainsi que la boîte à gants verrouillable sur l’extrémité. Les contres-portière sont garnies d’une manivelle pour monter et descendre la fenêtre ainsi que d’une poignée d’ouverture et d’un rebord pour poser le bras. Côté motorisation, la Dodge 426-S est équipée d’un puissant V8 de 426 ci (7,0 L) développant une puissance de 365 ch avec un couple de 637 Nm et un taux de compression de 10.3:1. La transmission est assurée par deux boîtes manuelles à trois et quatre vitesses, ou bien par une automatique à trois rapports. L’entraînement se fait par la propulsion des roues arrières. Les mensurations du bolide sont de 5,25 mètres de longueur et 1,95 mètre de largeur pour une hauteur de 1,41 mètre et un empattement de 2,97 mètres. La voie avant mesure 151 cm alors que la voie arrière n’en fait que 148. Elle dispose d’un poids total à vide de 1500 kg avec un réservoir pouvant contenir 72 L de carburant.

L'évolution de la Dodge Coronet 426-S :

La Dodge Coronet 426-S est métamorphosée pour la génération suivante, qui commença à partir de 1968. Tout d’abord, sa face avant dégage une allure bien plus sportive grâce à sa belle sortie d’air sur la partie centrale du capot, afin de laisser l’air chaud du moteur s’évaporer. Les petits ailerons qui ornaient les ailes disparaissent et le capot est légèrement plus inférieur par rapport à ces dernières. Si le panneau avant garda ses feux d’éclairage et de gabarit circulaires, il échangea néanmoins sa belle calandre pour une autre plus simple formée d’un quadrillage noir avec les lettres en majuscules chromées de la marque. Le pare-chocs installé sur la partie inférieure dispose de deux interstices ainsi que de deux clignotants à chaque côté. Les flancs de cette Dodge Coronet 426-S sont encore plus épurés que ceux de sa devancière. Ils sont garnis uniquement par un liseré de chrome sur le pourtour des arcs-de-roue et du nom du modèle vers l’avant. La poupe arrière est pour sa part digne de louange avec sa magnifique double bande blanches autour de la malle et la configuration de son panneau. Celui-ci obtient un petit fond noir sur lequel sont parsemées plusieurs tiges de métal ainsi qu’une batterie de trois feux de stop à chaque extrémité. Juste en dessous du pare-chocs, on peut voir dépasser timidement deux lignes d’échappement chromées. L’équipe de stylisme a fait du très bon travail pour le nouveau design de l’habitacle de la Coronet 426-S. Tout d’abord, le confort de la sellerie passe à un niveau supérieur. La console centrale séparant les deux sièges avant est plus grande, en plus d’être désormais de coloris noir. Quant au volant, il est sécurisé par trois branches comme dans la plupart des voitures de sport. Le plus grand changement est effectué envers la planche de bord. Cette dernière perd son fond en acier pour un nouveau avec un ton plus sombre. Elle est dorénavant agencée avec deux nouveaux cadrans circulaires de taille moyenne et de quatre autres petits indiquant la vitesse, les tours et la température du moteur, le niveau d’essence, l’ampérage, la pression de l’huile et le kilométrage. Le lecteur radio est bien plus au centre et la boîte à gants est toujours à sa place, mais un peu plus bas. Côté motorisation, la Dodge Coronet 426-S est toujours équipée de son V8 de 426 pouces cubes, mais qui pousse désormais à 425 ch. Avec cette ajout de puissance, l’équipe technique se doit de lui ajouter des suspensions plus robustes. Une boîte manuelle à quatre rapports Mopar A-833 est proposée en option en plus des trois autres de base. Très peu d’exemplaires existent sur le marché, ce qui en fait un modèle très recherché par les amateurs.

En 1970, la face avant de la Dodge 426-S est totalement redessinée. Elle a une expression beaucoup plus agressive et sportive. Son capot reçoit une double entrée d’air avec une écope au centre. Son panneau est composé de deux compartiments un peu plus larges sur les extrémités et plus fin vers l’intérieur, avec un encadrement en chrome et comprenant chacun une petite calandre noire ainsi que des phares d’éclairage. Des clignotants y sont placés juste en dessous et le pare-chocs disparaît.

Ce fut la dernière année de production pour la Dodge Coronet 426-S, du fait qu’elle ne fut pas adaptée, comme un bon nombre de voitures de sa catégorie, aux nouvelles lois antipollution adoptées par le gouvernement américain.

Elle laisse un merveilleux souvenir avec son allure atypique, ses performances bestiales et son caractère sauvage.   

   

Pour en savoir plus :

N/A

Merci pour votre demande

Telechargez gratuitement la brochure. Rentrez simplement vos informations pour avoir acces a votre brochure.

Le lien de telechargeement apparaitra sous la forme une fois celle-ci completee, enjoy!!!

Si Vous avez déjà un compte, veuillez vous identifier.

Bienvenue ,

S'il vous plait sélectionner la page de profil de voiture que vous souhaitez consulter