Voitures americaines: Comment trouver et importer votre voiture de collection...
Member Login
Ford Mustang 1970
Ford Mustang 1970

PDSF de départ

test

MPG Estimé

test

N/A

Ford Mustang 1970

C’est en 1964 que commença l’épopée de la fameuse Mustang, modèle prestigieux de la maison Ford. Une date charnière au niveau de sa conception est tout de même à retenir, c’est la période de 1969 à 1970 qui fut une année de transition entre deux catégories, différentes où la Mustang passe d’une carrosserie de type pony-car à celle des fameuses Muscle-car qui a pour définition, un moteur surpuissant pour un véhicule normal.

C’est également en 1969 que le directoire de Ford engage à sa tête un des phénomènes de l’époque Sermon Knudsen dit “Bunkie” qui venait tout juste de quitter la General Motors après s’être vu refuser les portes de sa direction. Il décide alors de se tourner vers Ford dont la place de président était vacante et n’attendait plus que lui. Cet homme était le propre responsable de la ravageuse concurrente de la Mustang en 1968, la monstrueuse Chevrolet Camaro Z28 qui rafle tous les prix. Lorsqu’il prend le pouvoir dans la compagnie, il a une seule idée en tête, créer une voiture plus forte, plus puissance et surtout avec la meilleure tenue de route de toute l’automobile américaine. Et c’est là que l’histoire de la Boss commence comme la Ford Mustang 1970.

Mis à part ce modèle, il n’oublie pas d’apporter aux autres la petite touche Bunkie. Les modifications des anciens modèles sont moindres concernant les cabriolets et les coupés, mais c’est pour justement garder toute son énergie pour les autres ainsi qu’à la modification du “fastback” qui devient à partir de la “sportroof”. Cette version est proposée avec une ligne tendu, un toit qui fuit à l’arrière ainsi qu’un abaissement de la carrosserie pour ajouter à cette merveille un effet aérodynamique encore plus poussé. La calandre se détache du corale présent autour de l’étalon sauvage, les feux se multiplie pour passer au nombre de quatre dont la moitié est superposée directement à la grille et ceux qui sont placés sur les ailes tendent un peu plus à s’échapper que les autres modèles précédents. Le panneau arrière ne se fait pas rater non plus, et il devient également plus incliné vers l’avant avec des feux plus sayants.

Les modèles clés de cette période:

Ford Mustang 1970, La Mach1 :

c’est le modèle d’équilibre parfait entre le luxe de la Grandé et de la très sportive Boss. Cette voiture vient prendre la fière relève de la Mustang GT. Elle n’est proposée qu’avec un style de carrosserie “sportroof” avec son puissant V8 351 Windsor à carburateur 2 corps. Au niveau du coloris, elle ne refuse aucune de celle disponible dans le catalogue ainsi qu’une décoration extérieur personnalisée. Pour marquer sa personnalité, Ford lui dessine un capot à teint noir mat et ceci peu importe la couleur choisie par son propriétaire avec une prise d’air non fonctionnel mais qui appuie l’effet de style de la belle. Elle sera tout de même fonctionnel avec le fameux “Shaker” pour ceux qui choisiront de se fournir un modèle équipé d’un monstrueux V8 Cobra Jet.

Pour les jantes pas de surprise, elles viennent rendre hommage à la GT de 1968 et ce n’est pas tout, les bas de caisses et le bouchon du réservoir ainsi que les rétroviseurs allant même jusqu’au Handling Package de suspension qui sont également empreint de sa devancière. Concernant la ligne d’échappement, pour s’offrir le luxe d’une double, il faut opter pour un modèle équipé d’un carburateur à quatre corps et non celui de deux, qui n’offre que très modestement une seul pour son compte. Au niveau de l’intérieur de la Ford Mustang 1970-La Mach1, on peut dire que l’équipe de stylisme ne s’est pas ménagé pour offrir à son public un confort sans pareil avec des sièges à hauts dossiers, un tableau de bord ainsi que des contres portes garnis de faux bois pour apporter à son intérieur un coté plus bourgeois. Le volant vient sublimer le tout, ce n’est autre que le volant Luxury à trois branches avec un klaxon intégrer.

Une lumière fut également introduite à la portière pour éclairer tous ceux qui aurai la chance d’y monter à bord. Pour peaufiner le tout, il y est même ajouté une montre au beau milieu du tableau de bord pour ne pas s’oublier à travers cet engin intemporel.      

Ford Mustang 1970, La boss 302 et 429 :

c’est la création d’un mélange détonnant de personnalité qui apporta à l’automobile un de ses précieux bijoux. Afin de reprendre sa place dans les championnats de course automobile devant la Camaro Z28 de Chevrolet, l’équipe de choc composée par Bunkie, le styliste Larry Shinoda ainsi que les équipes de préparation Kar Kraft pour la 429 et Ford Engineering pour la 302, mettent en place une bombe à retardement, la Boss, destinée à être la patronne du bitume. Afin de concrétiser sa volonté d’une tenue de route sans pareil, ils ont pris une Mustang normale et ils y ont ajouté des amortisseurs plus rigide surélevés et décalés vers l’arrière. En plus de tout cela, ils rajoutent également une barre stabilisatrice sur le train avant. Pour les pneus, le choix se tourne vers des Goodyear Polyglass F60 plus larges que la normale, ce qui oblige même les ingénieurs à réviser la taille des ailles pour pouvoir y loger les pneus. Le système de freins se fait à disque pour l’avant avec des 11,3 pouces et des 10 pouces à tambours classiques pour l’arrière.

C’est certainement le système de motorisation qui a demandé le plus de recherche. En tout premier, ils voulurent l’équiper du 302 “Tunnel Port” qui est un classique des Trans Am, mais finalement ils durent se tourner vers un moteur fabriqué sur mesure pour la Boss car le premier n’était pas reconnu par la SCCA du fait de sa faible production. C’est un éclair de génie qui illumina Hank Lenox responsable du projet de motorisation pour la Ford Mustang 1970, en effet, il décida de prendre le bloc du Tunnel Port, il y ajouta les culasses du dernier cris 351 Cleveland à poussoirs mécaniques et aux soupapes larges inclinées, alliant le tout à un vilebrequin en acier renforcé tout comme les pistons et les bielles. Côté lubrification, le carter d’huile faisait circuler l’huile grâce à une pompe à gros débit. Concernant le carburateur, il fit le choix de greffer à ce chef-d’œuvre un impressionnant Holley 780 cfm surmonté d’un collecteur d’admission en aluminium, ce qui permis à ce modèle d’atteindre les 7000 tours à la minute. Le tout fut relié à une incroyable boite de vitesse Top Loader à quatre vitesses proposées en court ou long. Afin de la faire passer discrètement sous le seuil requis des assurances, Ford déclara 290 cv, ce qui a fait bien rire les acquisiteurs de ce bolide.

Pour l’esthétique, Larry Shinoda décide de supprimer toutes les fioritures tel que les persiennes, les fausses prises d’air et le logo de custode. La version Boss se présente comme la plus épurée des Mustang. L’éventail de coloris est modeste pour sa part et propose seulement 4 coloris. Afin de lui donner une personnalité plus marqué, tous les modèles de séries étaient assortis d’un spolier noir mat, des décorations en formes de C où est gravé le nom de l’engin ainsi que des jantes affinées.

 La période entre la Ford Mustang 1969 et la Ford Mustang 1970 fut l’un des bond en avant les plus marquant de la Mustang avec des modèles qui viennent nous montrer l’esprit de compétition existant dans le monde de l’automobile de cette époque. Ford, qui grâce à une puissante force de volonté et surtout l’envie d’être le meilleur, vient puiser dans ses ressources les plus profondes pour ressortir de l’ombre et venir reprendre sa place sous les projecteurs de la gloire grâce à ces bolides qui lui permettront de se remettre dans la course.   

LIRE PLUS

LIRE MOINS

N/A

Merci pour votre demande

Telechargez gratuitement la brochure. Rentrez simplement vos informations pour avoir acces a votre brochure.

Le lien de telechargeement apparaitra sous la forme une fois celle-ci completee, enjoy!!!

Si Vous avez déjà un compte, veuillez vous identifier.

Bienvenue ,

S'il vous plait sélectionner la page de profil de voiture que vous souhaitez consulter