Voitures americaines: Comment trouver et importer votre voiture de collection...
Member Login
Jaguar XK140
Jaguar XK140 1954

PDSF de départ

test

MPG Estimé

test

N/A

Voitures américaines :

Jaguar XK140 1954 

 

La Jaguar XK140 est l’une des voitures de sport qui a le plus marquée l’histoire de la société Jaguar. Cet emblème de l’automobile des années cinquante est le digne héritier de la XK120, créée juste avant. L’histoire de cette ligne sportive est tout à fait particulière, du fait qu’elle fut construite en moins de deux mois, ce qui est un véritable record. Ce modèle est l’expression du génie artistique du fondateur de la firme, William Lyons. Ce dernier s’était associé à son ami William Wamsley en 1922 pour fonder la SS Company.

Après l’extinction du régime nazi, il fut évident qu’il fallait rebaptiser le nom de la compagnie, dont la connotation était mauvaise pour l’image de la marque. Après la guerre, Lyons avait tout d’abord prévu de proposer sa nouvelle berline Mark V au salon de l’automobile de Londres, mais un imprévu dut au rationnement de la production d’acier pour la carrosserie du véhicule mit William au pied du mur. C’est ainsi qu’il eut la bonne idée de dessiner un modèle qui reposerai sur un châssis raccourci de la “Mark V”, allié à son nouveau moteur XK. Bien heureusement, il avait entrepris de construire lui-même la motorisation de ces voitures depuis le début des hostilités. C’est ainsi qu’il n’eut seulement qu’à faire quelques modifications minimes de dernière minute afin qu’il soit adapté à sa Jaguar XK120. Suite à son tollé général lors de sa première exposition, Jaguar fut contrainte de réviser son quota de 200 exemplaires afin de pourvoir au nombre incroyable de commande.

La naissance de la Jaguar XK140 

Cette voiture mythique apporta des notes de noblesse à la compagnie jusqu’en 1954 avant d’être remplacée par sa digne héritière, la Jaguar XK140. Cette dernière ressemblait pour beaucoup à sa devancière et ne pouvait se distinguer que par son pare-chocs chromé plus massif au lieu des demi du modèle précédent. En plus de cela, elle profitait de deux feux antibrouillards de part et d’autre de sa calandre aux lames plus épaisses et moins nombreuses. On remarque également deux clignotants vers le bas du panneau avant. Un jonc en chrome fut ajouté sur toute sa longueur et des rétroviseurs sur le sommet de ses ailes avant. Les courbes de ses flancs ne bougèrent pas, quant à elle, si ce n’est que sur certaines versions, il y a des “spats” qui recouvraient les roues arrière. La poupe arrière de la XK140 était encore plus convexe et les pare-chocs plus enveloppant. On peut remarquer la prolongation du jonc chromé dans l’axe médiale, avec la poignée du coffre à la verticale et deux clignotants de chaque côté. 

L’habitacle se veut identique à la XK120 avec un design très pure et sans fioritures. La planche de bord est composée de trois petits cadrans circulaires disposés en triangle au milieu, indiquant le niveau d’essence, la température du moteur et le kilométrage ainsi que deux autres plus grands pour l’indication de la vitesse et des tours du moteur. On retrouve à nouveau le fameux volant à quatre branches ainsi que la petite boîte à gants. La Jaguar XK140 possédait également une sellerie en cuir avec un troisième siège supplémentaire dans sa version coupé, du fait que la batterie était dorénavant placée dans le bloc moteur. Côté mensuration, la longueur est de 4,47 mètres avec une largeur de 1,64 mètre pour une hauteur de 1,4 mètre et un empattement de 2,59 mètres. La direction est nettement améliorée grâce au nouveau système à crémaillère. Le freinage reste à tambours et les suspensions sont améliorées.

Pour la motorisation, on a le droit au moteur Jaguar six cylindres à double arbres à cames, constitué de 12 soupapes et alimenté par deux carburateurs SU H6. Il est placé 10 centimètres plus en avant afin de laisser sensiblement plus de place pour les jambes du conducteur. On note un taux de compression de 8:1 pour une puissance de 190 ch et un couple de 282 Nm. La transmission à propulsion est assurée par une boîte manuelle Moss à quatre rapports dont le premier rapport n’était pas synchronisé. Une boîte automatique à trois vitesses est tout de même proposée en option. Malgré que la XK140 soit une version plus civilisée de la Jaguar XK120, il n’empêche qu’elle pût atteindre une vitesse maximale de 211km/h et passer du 0 à 100km/h en 11 secondes. Jaguar proposait tout de même de la rendre plus sportive avec certains éléments supplémentaires proposés en option tel que le kit de sport, l’overdrive, les roues fils et la radio.

En 1957, la Jaguar XK140 laisse place à la Jaguar XK150, une version différente possédant des lignes plus sobres. Ce modèle est composé d’un pare-brise panoramique en un bloc au lieu de deux écrans comme sa devancière ainsi que d’une lunette arrière bombée. Les flancs sont moins volumineux et la poupe moins convexe. L’habitacle est légèrement modifié avec pour seul changement, la planche de bord qui est ré-agencée. Côté mécanique, ce sont des freins à disques qui prennent la relève des anciens à tambours sur la XK140 et les suspensions obtiennent plus de rigidité. Le moteur conserve ses 3,4 litres de cylindrée et développe une puissance de 190 ch sur le modèle de série et 220 ch pour la version SE, grâce à de plus gros carburateurs. Même si elle présentait un style plus moderne, les amateurs de la marque regrettèrent sa devancière, jugée plus pure.

La Jaguar XK140 n’a aucune apparition au cinéma à son actif à l’inverse du modèle précédant “XK120” et ne fut pas non plus utilisée pour les courses automobiles, du fait qu’elle n’était pas prévue à cet effet.

Si la réputation de Jaguar n’était pas forcément celle d’une fiabilité sans faille, on ne pouvait lui reprocher d’avoir donné naissance à des modèles ayant redéfini le terme d’élégance. La XK140 fait partie de ces chefs-d’œuvre possédant un charme irrésistible à l’anglaise à un tel point qu’un bon nombre de célébrités faisaient tout pour apparaître à ses côtés tels que le célèbre acteur Michael Landon, qui fut Charles Ingalls dans “Une petite maison dans la prairie”. Cette beauté sur roues procure un réel plaisir lorsqu’on la conduit grâce à une tenue de route parfaite et une puissance incroyable, qu’on peut ressentir à chaque instant passé à son bord.

Jaguar XK140

Pour en savoir plus :

N/A

Merci pour votre demande

Telechargez gratuitement la brochure. Rentrez simplement vos informations pour avoir acces a votre brochure.

Le lien de telechargeement apparaitra sous la forme une fois celle-ci completee, enjoy!!!

Si Vous avez déjà un compte, veuillez vous identifier.

Bienvenue ,

S'il vous plait sélectionner la page de profil de voiture que vous souhaitez consulter