Voitures americaines: Comment trouver et importer votre voiture de collection...
Member Login
mercury cougar eliminator
Mercury Cougar Eliminator 1969

PDSF de départ

Test

MPG Estimé

Test

N/A

Voitures américaines :

Mercury Cougar Eliminator


La Mercury Cougar Eliminator est une voiture de sport fabriquée par la filière Mercury de la compagnie automobile Ford. Cette marque fut créée par Edsel, le fils de l’éminent industriel Henry Ford. Elle vient élargir la gamme de véhicules proposées par le groupe dans l’objectif de toucher un public plus large. De plus, elle vient apporter des modèles de gamme intermédiaire pour les clients souhaitant une voiture plus classe qu’une Ford classique, mais moins cher qu’une Lincoln. Mercury commence très fort dès ses débuts sur le marché. Un élan qui se maintient d’ailleurs sur une bonne partie de son existence.

Les plus beaux modèles confectionnés sont sans équivoque, ceux des années soixante avec ses fameuses Mercury Comet et Mercury Cyclone. En 1967, le directoire de la société lui demande de proposer une concurrente de taille à la Chevrolet Camaro de la General Motors. Cette dernière commençait sérieusement à marcher sur les plates-bande de Ford, qui se devait de répondre rapidement et avec des arguments conséquents. C’est dans ce contexte que fut créée la mythique Mercury Cougar. Lors de sa première année de production, elle fut déclinée sous deux versions différentes, la “GT” et la “XR-7”. C’est seulement par la suite qu’elle confectionna la célèbre et puissant Mercury Cougar Eliminator.

Ces premières ne varient entre elles que très légèrement au niveau de la motorisation, mais surtout au niveau des finitions. Elles présentent une face avant très sobre dû à leur capot lisse un peu bosselé au centre. Des ailerons sont posés de chaque côté et le nom de la marque à l’extrémité gauche. Leur panneau avant reçoit une calandre composé d’une multitude de petites lames verticales et d’une forme de cougar sur la gauche un peu comme la Cougar Eliminator. Leur calandre est de plus divisée en deux au centre par une petite pièce de carrosserie. Juste en dessous, il y a un pare-chocs chromé avec deux supports verticaux et des feux d’éclairage. Leurs flancs sont épurés, ils disposent seulement d’une écope sur tout le long de la partie basse et d’un clignotant ainsi que du nom de la marque vers l’arrière. Leur poupe suit le schéma prescrit par l’avant avec sa malle lisse et ses ailerons sur le dessus. Le panneau est composé pour sa part de deux batteries de trois feux de stop ainsi que du même pare-chocs que l’avant et de deux phares antibrouillard.

Leur design intérieur est quant à lui très bien élaboré, tout comme le sera par la suite celui de la Mercury Cougar Eliminator, et leur tableau de bord fait penser au cockpit d’un avion avec ses boutons de contrôle à levier ainsi que ses multiples cadrans de moyenne et petite taille. Côté motorisation, la “GT” est équipée d’un V8 390 ci “FE-series big block” tout comme la “XR-7”. La différence entre les deux variantes se fait essentiellement au niveau des nombreuses touches luxueuses ajoutées dans la “XR-7”. Leur mensuration sont de 4,83 mètres de longueur et 1,81 mètre de largeur pour 1,32 mètre de hauteur et un empattement de 2,82 mètres.

La naissance de la Mercury Cougar Eliminator

La monstrueuse Cougar Eliminator apparaît sur le marché pour la première fois en 1969. C’est une “Cougar” de base agrémentée de plusieurs éléments sportifs et d’une motorisation sur-gonflée. La partie avant du véhicule dispose d’un beau capot accompagné d’une prise d’air, d’un bosselage centrale ainsi que du nom de la marque à l’extrémité gauche. Ses ailes reçoivent quant à elles, un petit aileron sur toute leur longueur. Sa calandre se résume à un quadrillage noir, dont seul le milieu laisse passer de l’air vers le moteur. Une petite forme de cougar est placée sur la droite et un pare-chocs chromés plutôt fin juste en dessous. Sur la partie basse, il y a des feux d’éclairage rectangulaires ainsi qu’un protecteur de butoir.

Les flancs de la Mercury Cougar Eliminator sont marqués d’une écope partant de l’arc-de-roue arrière jusqu’à l’avant ainsi que par une fine bande. La poupe reçoit quant à elle un joli spoiler à l’extrémité de sa malle et des petits ailerons sur les côtés. Son panneau dispose pour sa part de six feux de position carénés et d’un pare-chocs en chrome. L’intérieur du bolide comporte une banquette arrière et deux sièges avant à renforts latéraux, séparés par une jolie console centrale. Son volant est sécurisé à trois branches tout comme les autres voitures sportives de son temps.

La planche de bord de la Mercury Eliminator se compose de trois parties. Le compartiment de gauche abrite quatre cadrans circulaires indiquant la vitesse, les tours ainsi que la température du moteur, le niveau d’essence et l’ampérage. Au centre, on a les sorties d’air conditionné et le lecteur radio ainsi que plusieurs boutons de contrôle. Sur la partie droite, il y a une horloge électrique, la boîte à gants et le nom du modèle. Côté motorisation, c’est un V8 Windsor 351 de 5,8L allié d’un carburateur à quadruple corps ou bien un autre 390 de 6,4 L qui anime la bête. Les mensurations de la Mercury Cougar Eliminator sont de 4,92 mètres de longueur et 1,91 mètre de largeur pour une hauteur de 1,32 mètre et un empattement de 2,82 mètres.

Pour le millésime suivant, le design de la bête est peaufiné. S’il conserve plus ou moins l’allure globale de son capot, son panneau avant est quant à lui complètement revisité. Sa calandre est divisée en deux et séparée par un prolongement du capot. Le pare-chocs reste le même, tout comme le protecteur de butoire. Les flancs de cette Cougar ne diffère que par leur bande noire qui passe sur la partie supérieure. Pour l’arrière, le carénage des feux de position disparaît. Concernant l’habitacle, il n’est que très peu changé. Il dispose toujours de sa banquette arrière et de ses deux sièges avant, séparés par la console centrale. Le volant à trois branches est à nouveau de mise tout comme la configuration du tableau de bord.  

La Mercury Cougar Eliminator est arrêtée à la fin de l’année 1970, du fait qu’elle n’était plus adaptée aux normes en vigueur pour l’année suivante. Elle se démarque de ses contemporaines par son allure bestiale, son caractère intrépide et ses puissantes accélérations.     


Pour en savoir plus :     

N/A

Merci pour votre demande

Telechargez gratuitement la brochure. Rentrez simplement vos informations pour avoir acces a votre brochure.

Le lien de telechargeement apparaitra sous la forme une fois celle-ci completee, enjoy!!!

Si Vous avez déjà un compte, veuillez vous identifier.

Bienvenue ,

S'il vous plait sélectionner la page de profil de voiture que vous souhaitez consulter