Voitures americaines: Comment trouver et importer votre voiture de collection...
Member Login
Pontiac-GTO-Tri-Power-1964
Pontiac GTO TriPower 1964

PDSF de départ

42 000$

MPG Estimé

65 000km

N/A

Voiture américaine :


GTO Tri-Power


La “GTO Tri-Power” est une voiture de course fabriquée par la division Pontiac de la compagnie automobile General Motors de 1964 à 1965. Ce bolide n’aurait jamais dû voir le jour à la base, du fait que le directoire de la société avait interdit à ses filiales de concevoir des véhicules ayant la capacité de participer à des courses automobiles. De telles contraintes revenaient à dire qu’il ne fallait pas que la motorisation dépasse une cylindrée de 330 pouces cubes. Malgré tout, le directeur de l’époque Pete Estes ainsi que l’ingénieur en chef John DeLorean et le directeur marketing Jim Wangers ne virent pas ce véto comme une chose favorable pour la marque et décident envers et contre tout de fabriquer un bolide digne de ce nom afin de perpétuer l’image sportive véhiculée par la firme. La réalisation de l’engin commença par différents tests effectués sur le modèle “Tempest” sorti deux ans auparavant, mais qui n’eut pas le succès attendu. C’était en quelque sorte une façon de masquer leur projet à la hiérarchie du groupe, en feignant de développer une option pour cette première. DeLorean commence tout d’abord par placer un puissant V8 de 5,3 L allié d’un carburateur à quadruple corps sur la voiture. Grâce à la légèreté du véhicule, les performances mesurées les surprirent. Ils ne s’arrêtèrent pas là et virent plus grand avec un V8 de 6,4 puis de 6,9 L. Le nom “GTO” fut choisi par DeLorean en hommage à la fameuse “Ferrari 250 GTO”, signifiant “Gran Turismo Omologato” en italien. Lors de ses débuts, la “Tempest GTO” n’est fabriquée qu’à 5000 exemplaires, car le directeur marketing de l’époque a sous-estimé son succès. D’ailleurs, cet engouement de la part du public entraîna la révision de la règle de limitation par le directoire afin de laisser perdurer la réussite du bolide. Vers la fin de l’année, c’est près de 33 000 unités qui sont écoulées.

Les débuts de la GTO Tri-power : 

La version la plus spectaculaire de toute reste la monstrueuse “GTO Tri-Power”. C’est la plus puissante de toutes les “GTO” créée lors de ce millésime. Elle est identique au modèle de base, mais avec une motorisation différente. Sa face avant est plutôt agressive avec ses deux prises non-fonctionnelles et son écope centrale sur le capot. Deux empreintes sont également présentes à chaque côté afin d’optimiser à souhait son aérodynamisme. Son panneau avant est tout aussi bien travaillé afin de s’harmoniser avec l’ensemble. Sa calandre est divisée en deux parties et séparées par une petite pièce de carrosserie au centre. De part et d’autre, il y a les feux circulaires d’éclairage et de gabarit qui y sont placés et sur le côté gauche, il y a en plus les lettres en majuscules chromées “GTO”. Un pare-chocs en chrome est installé sur la partie basse afin de respecter les normes sécuritaires imposées à ce genre de véhicule déjà à cette époque. Les flancs de la GTO Tri-Power sont quant à eux beaucoup plus sobres. Les seules fantaisies qui s’y trouvent, sont un liseré chromé sur les arcs-de-roue ainsi qu’un bas de caisse de la même matière. La poupe suit le même schéma que les parties latérales par son aspect simple avec sa malle très lisse, son panneau bien organisé et son pare-chocs. On peut voir également deux lignes d’échappement dépasser légèrement du porte-à-faux.

 

L'intérieur de la GTO Tri-power :


L’habitacle de la Pontiac GTO Tri-Power est délimité sur les côtés par deux lunettes de custode ainsi que par une vitre amovible, à l’avant par un pare-brise et à l’arrière par une lunette. Concernant le design intérieur, l’équipe de stylisme l’a particulièrement bien travaillé. La sellerie est composée d’une banquette arrière et de deux sièges avant individuels avec renforts latéraux pour plus de confort et de stabilité lors des virages. Une jolie console centrale est de plus placée entre eux. Le volant de la GTO Tri-Power est un des rares à être sécurisé par quatre branches. Par la suite, la planche de bord est très homogène dans sa globalité. Sur la gauche, on a le trou de serrure et ensuite un compartiment où sont logés quatre cadrans circulaires indiquant la vitesse, la température du moteur ainsi que ses tours, le niveau d’essence et la pression de l’huile. Un cinquième cadran rectangulaire fait office d’horloge électrique. Juste en dessous, on a plusieurs boutons de contrôle ainsi qu’un lecteur radio. La boîte à gant est placée sur l’extrémité droite avec l’insigne de la marque juste au-dessus.

 

Les dimensions de la GTO Tri-power :


Les mensurations du véhicule sont de 5,24 mètres de longueur et 1,89 mètre de largeur pour une hauteur de 1,37 mètre et un empattement de 2,92 mètres. La voie avant et celle de l’arrière sont de mesure identique. Le poids total à vide du bolide est de 1542 kg.

 

La motorisation de la GTO Tri-power :


Côté motorisation, la GTO Tri-Power reçoit un puissant V8 de 6,4 L allié à trois carburateurs Rochester à double corps. Tout cet attirail permet au bolide de développer une puissance de 348 ch avec un couple de 580 Nm à 3200 tr/min. L’engin enregistre un temps spectaculaire de 4,8 secondes pour passer de 0 à 100 km/h. Il atteint également une vitesse maximale de 184 km/h avec un ratio de 4,11:1. Sa transmission est effectuée par une par boîte mécanique à trois rapports ou en option par une autre à quatre rapports ainsi qu’une  automatique à deux vitesses. L’entraînement se fait quant à lui par propulsion des roues arrières. Pour le freinage, Pontiac choisit de lui installer des freins à disques perforés à l’avant et à tambours à l’arrière comme sur la plupart des véhicules de course à cette époque.

Une nouvelle ère de véhicules ultra-sportifs apparaît après la venue de ce monstre du bitume. La Pontiac GTO Tri-Power fut l’une des premières Muscle-Cars et fut suivie rapidement par d’autres antagonistes telles que la “Mustang GT350”, la “Fairelane GT” ou encore la “Cyclone GT” de Mercury et la “Dodge Charger”.

Elle est de nouveau produite pour 1964 avant d’être remplacée par la version “XS” l’année suivante.

La GTO Tri-Power laisse une marque indélébile dans l’histoire automobile malgré son passage éclair. Elle reçoit des critiques plus que favorables par la presse qui la surnomme comme étant la “Madeleine de Proust” des Muscle-Car pour les générations à venir.          

Pour en savoir plus :

N/A

Merci pour votre demande

Telechargez gratuitement la brochure. Rentrez simplement vos informations pour avoir acces a votre brochure.

Le lien de telechargeement apparaitra sous la forme une fois celle-ci completee, enjoy!!!

Si Vous avez déjà un compte, veuillez vous identifier.

Bienvenue ,

S'il vous plait sélectionner la page de profil de voiture que vous souhaitez consulter