Voitures americaines: Comment trouver et importer votre voiture de collection...
Member Login
Studebaker Avanti 1962
Studebaker Avanti 1962

PDSF de départ

Test

MPG Estimé

Test

N/A

Voitures américaines :

Studebaker Avanti 


L’Avanti est une voiture de sport fabriquée par la compagnie automobile Studebaker entre 1962 et 1963. Cette société fut fondée au début au milieu du XIX siècle par des descendants d’immigrants allemands. A leur début, ils fabriquaient des pièces pour des chariots et c’est seulement à partir de 1895 qu’ils prennent la décision d’orienter leur production vers l’automobile. Cette firme fut surtout spécialisée dans la conception d’utilitaires avec tout de même quelques voitures classiques en parallèle. A l’aube des années soixante, une nouvelle ère automobile démarre et oblige la marque à renouveler sa gamme afin de tenir la tête en dehors de l’eau face à la concurrence exercée par les “big three”, qui sont Ford, la General Motors ainsi que Chrysler. Elle fait ainsi appelle à un nouveau styliste nommée Brooks Stevens en 1961 pour s’occuper de rafraîchir ses modèles.

La plus belle réalisation reste sans conteste la Studebaker Avanti dessinée par Raymond Loewy, deux ans plus tard. Ce dernier réalisa en seulement une semaine, une petite maquette de son oeuvre d’art avec l’aide de John Epstein et Robert F. Andrews ainsi que Thomas Kellogg. Il convainquit de plus le directoire à produire la carrosserie du véhicule en fibre de verre afin d’alléger au maximum le poids et gagner ainsi en vitesse. Le projet fut approuvé et sa production débuta seulement cinq semaines après, une chose rare dans le monde de l’automobile américaine. Lors de sa présentation au salon de New-York en 1962, l’Avanti fait l’unanimité auprès des visiteurs avec son style tout à fait original et encore jamais vu dans l’histoire.

Tout d’abord, sa face avant est composée d’un capot à la forme asymétrique. Ce dernier reçoit une fine prise d’air uniquement sur sa partie gauche. Ses ailes sont saillantes et dépassent le panneau d’une dizaine de centimètres. Les feux d’éclairage sont ronds et cerclés avec du chrome. A première vu, on pense qu’il n’y a pas de calandre sur la Studebaker Avanti, mais cette dernière est en fait dissimulée en retrait sous le pare-chocs chromés du bolide. Les flancs du véhicule sont quant à eux entièrement lisses et exemptes de toute fioriture. Le pare-chocs avant ainsi que celui de l’arrière y déborde quelque.

Pour la poupe de l’Avanti, Raymond décide de lui placer une lunette panoramique avec une petite malle, dont la porte comprend les feux de position. Un pare-chocs chromé y est également installé avec deux supports verticaux. Des clignotants sont logés dans le coin des ailes et deux lignes d’échappement dépassent très légèrement du porte-à-faux.

Le design intérieur de la Studebaker Avanti

Le design intérieur de la Studebaker Avanti 1962 est particulièrement bien réalisé par Loewy et son équipe. La sellerie se compose d’une banquette à l’arrière avec la forme de deux sièges et de deux fauteuils individuels très confortables à l’avant. Ces derniers sont séparés par une jolie console centrale, disposant de plusieurs touches de contrôle à levier en plus du manche à vitesse. Concernant le tableau de bord, celui-ci comporte deux cadrans circulaires indiquant la vitesse ainsi que le compte/tours et avec trois autres petits cadrans de chaque côté pour le niveau d’essence, l’ampérage, la température du moteur, le kilométrage, l’heure ainsi que la pression de l’huile. Au centre, il y a un lecteur radio quelque peu encastré et une boîte à gants verrouillable sur la droite. Les contres-portière comportent la manivelle pour monter et descendre la fenêtre, le loquet de sécurité, la poignée d’ouverture ainsi qu’un rebord pour poser le bras. Le volant de l’Avanti est sécurisé par deux branches chromées et par un cerclage en plastique dur ou bien de bois en option.

Les mensurations du véhicule sont de 4,89 mètres de longueur et 1,79 de largeur pour une hauteur de 1,37 mètre et un empattement de 2,77 mètres. Son réservoir peut contenir jusqu’à 79,5 L de carburant. Grâce à sa carrosserie en fibre de verre, le bolide pèse seulement 1 400 kg. Côté motorisation, elle est équipée d’un V8 de 4,7 litres qui développe 240 ch et se nomme R-1. D’autres versions sont également proposées au fur et à mesure de son existence telles que la R-2, qui est le même moteur accompagné d’un compresseur Paxton permettant d’augmenter la puissance à 285 ch. La R-3 reçoit quant à elle une plus grosse cylindrée de 4,9 L, ce qui pousse la Studebaker Avanti à 300 ch avec une vitesse de pointe à 270 km/h. D’autres variantes appelées R-4 et R-5 seront conçues, mais sans être misent en vente à cause de l’arrêt de sa production.

L’Avanti R-5 fut donnée en spectacle à Bonneville, où elle battue plusieurs records grâce à son V8 de 4,9 L accompagnée de deux compresseurs Paxton. Elle fut enregistrée à une vitesse maximale de 320 km/h. Du fait que c’est la seule existante au monde, les collectionneurs se l’arrachent à des prix exorbitants. Son freinage avant est effectué par des freins à disques, ce qui était très rare pour les voitures de son époque. Pour la transmission, le client a le choix entre deux boîtes mécaniques de trois et quatre vitesses ou bien une autre automatique à trois rapports en option.

Le châssis de cette Studebaker est séparé à longerons et entrecroisé par des traverses en tôle d’acier emboutie. Quant à ses suspensions, celles de l’avant sont à ressorts hélicoïdaux avec amortisseurs télescopiques hydrauliques et barre de torsion stabilisatrice. Celles de l’arrière sont du même type, mais avec des ressorts à lames semi-élliptiques. Sa commande de freins se fait par circuit hydraulique avec servofrein d’assistance.

L’Avanti avait tout pour réussir, si ce n’est qu’un problème lié au durcissement de la fibre de verre engendra un retard considérable sur les commandes, qui furent en grande partie annulées. De ce fait, cela profita grandement à la “Chevrolet Corvette” qui fut vendu à 23 000 exemplaires pour 1963 alors que la Studebaker Avanti fut vendu à 5800 unités pour les deux années consécutives de sa production. En 1965, les acheteurs de l’outillage et d’une bonne partie de l’usine Studebaker, Leo Newman et Nathan Altman, prirent l’initiative de perpétuer le rêve avec un modèle nommé Avanti II, possédant le même design mais dont la motorisation fut échangée avec un V8 Chevrolet de 5,3 L. Ils la proposèrent en plusieurs styles de carrosseries différents pendant trente années de suite.

La Studebaker Avanti est l’une des pionnière du design moderne à son époque, mais l’ironie du sort fit que malgré tous ses avantages, elle n’eut pas la chance de percer dans le milieu de l’automobile. Pour ceux qui entreprirent d’outre-passer les différents problèmes liés à sa conception, elle fut une véritable expérience sensationnelle.  et plusieurs commandes affluèrent très rapidement. Hélas, un problème lié au durcissement de la fibre de verre engendra un retard considérable et nombre de clients annulèrent leur commande au profit de la nouvelle “Chevrolet Corvette”.


Pour en savoir plus :     

N/A

Merci pour votre demande

Telechargez gratuitement la brochure. Rentrez simplement vos informations pour avoir acces a votre brochure.

Le lien de telechargeement apparaitra sous la forme une fois celle-ci completee, enjoy!!!

Si Vous avez déjà un compte, veuillez vous identifier.

Bienvenue ,

S'il vous plait sélectionner la page de profil de voiture que vous souhaitez consulter